Il existe différents signes du zodiaque à travers le monde : il y a l’horoscope chinois, tahitien, africain, amérindien, mais il y a aussi l’horoscope indien. Appelée Joytish et venue d’Inde, l’astrologie védique nous permet d’avoir plusieurs informations sur notre transformation et notre évolution. Dans cet article, découvrons la signification de l’astrologie védique ainsi que ses différents signes astrologiques.

Définition de l’astrologie védique

L’astrologie védique, également connue sous le nom de Jyotish, est un système astrologique traditionnel originaire de l’Inde ancienne. Elle est basée sur les textes sacrés de l’hindouisme, les Védas, qui contiennent des enseignements sur l’astrologie et l’astronomie.

L’astrologie védique utilise un zodiaque sidéral, ce qui signifie que les positions des planètes sont basées sur les constellations stellaires, contrairement à l’astrologie occidentale qui utilise un zodiaque tropical, basé sur les saisons de l’année.

Cette catégorie a aussi recours à des techniques spécifiques pour déterminer les relations entre les planètes et les signes du zodiaque, ainsi que les maisons astrologiques. Elle est souvent utilisée pour la compréhension de soi, les relations interpersonnelles, la santé, les finances et les événements futurs. Cette science est considérée comme ancienne et est sacrée en Inde, encore largement pratiquée aujourd’hui.

Quels sont les différents signes astrologiques Hindou ?

L’astrologie védique est divisée en 12 signes, tout comme l’astrologie occidentale. Cependant, les noms et les symboles des signes astrologiques hindous diffèrent de ceux de l’astrologie occidentale. Ces 12 signes avec date de naissance sont :

  • Mesha (Bélier), du 14 avril au 14 mai ;
  • Vrishbha (Taureau), du 15 mai au 15 juin ;
  • Mithun (Gémeaux), du 16 juin au 15 juillet ;
  • Kataka (Cancer), du 16 juillet au 16 août ;
  • Simha (Lion), du 17 août au 17 septembre ;
  • Kanya (Vierge), du 18 septembre au 18 octobre ;
  • Thula (Balance), du 18 octobre au 16 novembre ;
  • Vrishchika (Scorpion), du 17 novembre au 16 décembre ;
  • Dhanu (Sagittaire), du 17 décembre au 14 janvier ;
  • Makara (Capricorne), du 15 janvier au 13 février ;
  • Kumbha (Verseau), du 14 février au 14 mars ;
  • Meena (Poissons), du 15 mars au 14 avril.
Découvrez aussi :  Qu'est-ce que l'horoscope Hindou et à quel signe appartenez-vous ?

Comment sont classés les signes astrologiques indiens ?

L’astrologie védique analyse le mode du signe cardinal, fixe et mutable. On lui attribue aussi les éléments terre, air, feu et eau, comme l’astrologie occidentale.

L’état

L’étude de l’état a démontré que les planètes maîtrisaient 2 signes du zodiaque, alors que la lune et le soleil n’en maîtrisaient qu’un seul. Concernant les planètes qui s’occupent de 2 signes du zodiaque, les signes impairs sont ceux dans lesquels l’énergie augmente et sont appelés signes positifs. Cela crée une détermination et une forte volonté d’affirmation de soi. Quant aux signes pairs, ce sont ceux dans lesquels l’énergie se rétracte et s’intériorise, ils sont dits négatifs. Ceci crée une relative passivité et une grande réceptivité qui s’exprime à travers la conciliation et la tendresse.

L’élément

Tout comme l’astrologie occidentale, on retrouve aussi les éléments dans l’astrologie védique : terre, air, feu et eau. La terre est liée au sens pratique. Elle est reliée à la matière et ses maîtres-mots sont la solidité et la stabilité. Toutefois, ces signes peuvent aussi être attachés à la sécurité et à la matière. L’air symbolise le changement, la curiosité et le mouvement. Ces signes peuvent tout de même entraîner la confusion et l’éparpillement.

Le feu correspond à l’ambition, à la forte volonté et à la clarté de la vision. Cependant, ces signes peuvent aussi se retrouver dans la critique et l’autorité. Enfin, l’élément eau symbolise les émotions, les sentiments, l’intuition et l’imagination. Néanmoins, cela peut entraîner du sentimentalisme et de l’hypersensibilité.

Le mode

Les signes ont des modes, comme dans l’astrologie occidentale : cardinal, fixe ou mutable. Le mode cardinal, appelé guna raja, correspond à l’action, au dynamiste et à l’impulsion. Le mode fixe, appelé guna Tamas, représente le conservatisme, la continuité et la consistance. Enfin, le mode mutable, appelé guna Sattva, correspond à la flexibilité, au mouvement et à la dualité.