Le développement de l’astrologie chinoise remonte au moins à la dynastie Zhou (1122 avant JC – 256 avant JC). Certaines sources affirment que cela a commencé dès 2150 avant JC. Les anciens astrologues chinois ont commencé par utiliser la position des planètes, de la lune et des étoiles pour prédire avec précision le changement des saisons et le flux des marées. Ces prédictions étaient essentielles au succès de l’agriculture à l’époque, car elles étaient utilisées pour prédire les meilleurs moments pour planter et récolter les cultures.

Pour les aider à suivre le temps qui passe, les dix tiges célestes et les douze branches terrestres ont été créées. Ces signes que nous utilisions pour marquer le passage de ce que nous appelons heures, jours, mois et années. À cette époque de l’histoire, seule l’élite savait lire et écrire, c’est pourquoi les animaux étaient utilisés pour symboliser chacune des douze branches terrestres.

La légende raconte que lors de la célébration du Nouvel An, Bouddha devait décider de l’ordre des animaux à utiliser pour les douze branches terrestres. Il a demandé à tous les animaux du royaume de le rejoindre pour une réunion. Seuls douze animaux répondirent à l’appel de Bouddha et assistèrent à la réunion.

Bouddha a accordé à chacun de ces douze animaux la souveraineté sur une branche terrestre. Chaque animal devait diriger la Branche et avoir une influence sur ceux nés au cours de sa Branche. Nous connaissons les Douze Branches Terrestres sous le nom d’Années. Dans le calendrier chinois traditionnel, ces douze signes animaux se répètent dans un cercle sans fin, pour nous rappeler que le temps est une constante et qu’il coule.

Découvrez aussi :  Les influences des éléments sur votre signe chinois

Les Douze Branches Terrestres sont, dans l’ordre, la souris, le bœuf, le tigre, le lapin, le dragon, le serpent, le cheval, le mouton, le singe, le coq, le chien et le cochon.

Certains anciens Chinois accordaient plus d’importance à la Terre qu’aux étoiles. Ces scientifiques ont recherché les raisons qui se cachent derrière l’ordre naturel des choses. Ils ont convenu que toutes choses reposaient sur l’un des cinq éléments. Selon eux, toutes choses étaient faites de feu, de terre, de métal, d’eau ou de bois. Ils ont examiné comment ces éléments de base fonctionnaient ensemble et les uns contre les autres. Le bois crée le feu, le feu se transforme en terre, la terre crée le métal, le métal crée l’eau et l’eau crée le bois.